30. juillet 2013 · Commentaires fermés sur Exercer et vivre en Seine et marne · Catégories: Non classé

 

Exercer et vivre en Seine et marne

Vous êtes un professionnel de santé et vous envisagez de vous installer ? Pourquoi ne pas envisager de vous installer en Seine-et-Marne ?

La Seine-et-Marne est un territoire en pleine évolution. Reconstructions hospitalières, développement de coopérations hospitalières, ouverture d’une première année d’études de médecine et bientôt d’une école de santé, construction de dizaines de maisons de santé dont des maisons de santé universitaires : ce département est en mouvement.

 

Avec un grand nombre de cabinets groupés existants, et la construction programmée de plusieurs dizaines de maisons de santé, la Seine-et-Marne vous offre de nombreuses opportunités de concrétiser votre implantation, dans un cadre confortable et sécurisé.

Le Département et ses partenaires sont à votre disposition pour vous aider, techniquement voire financièrement, à réussir votre implantation.

Au-delà, la Seine-et-Marne n’est pas seulement un département agréable où exercer : c’est avant tout un département où il fait bon vivre !

 

L’organisation des soins en Seine-et-Marne connaît actuellement un important mouvement de modernisation.

Sur le plan hospitalier, la Seine-et-Marne est en pleine évolution. Au nord, c’est un hôpital moderne et flambant neuf qui vient d’ouvrir ses portes fin 2012 à Marne-la-Vallée. Inscrit dans le Groupement Hospitalier de l’Est Francilien, il forme avec les hôpitaux de Meaux et de Coulommiers une communauté hospitalière en plein développement.

 

Au sud, la construction programmée d’une plateforme hospitalière neuve à la jonction de Melun et de Sénart va ouvrir de nouvelles perspectives. Avec la reconstruction sur site de du Centre Hospitalier de Fontainebleau qui vient d’être annoncée, elle permettra l’essor d’une coopération hospitalière qui s’engage actuellement entre les centres hospitaliers de Melun, Montereau, Fontainebleau et Nemours.

 

Grâce à ces groupements sanitaires, au nord et au sud, les centres hospitaliers du département pourront dans les prochaines années améliorer la diversité, la qualité et la complémentarité de leur offre de soins.

Le Schéma Régional d’Organisation Sanitaire de l’ARS prévoit d’ici 2017 le développement en Seine-et-Marne de certaines activités, telles que l’Hospitalisation à Domicile, les soins palliatifs, les capacités de prise en charge psychiatrique, la procréation médicalement assistée, etc.

 

La Seine-et-Marne, c’est aussi le développement de nouvelles fonctions universitaires.

Ainsi, en 2012 a ouvert à Torcy (Marne-la-Vallée) un Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES), rattachée à l’Université Paris-Est de Créteil. Une école de santé, destinée à former les professionnels paramédicaux mais aussi les cadres de santé, est en projet au Val d’Europe.

 

L’ouverture sur le centre hospitalier de Marne-la-Vallée de postes hospitalo-universitaires est également programmée.

Par ailleurs, une Maison de Santé Pluridisciplinaire Universitaire (MSPU) a ouvert ses portes à Coulommiers, en lien avec la Faculté de Créteil. D’autres MSPU sont actuellement en cours de conception : 3 projets sont en cours avec l’Université de Créteil au Mée-sur-Seine (à proximité de Melun), à Torcy (Marne-la-Vallée et à Fontainebleau. Un pôle de santé Universitaire comportant deux Maisons de Santé et un grand nombre de cabinets liés est également sur les rails à Chelles-Vaires, rattaché à la Faculté de Bobigny. Enfin, un projet universitaire pourrait émerger à Provins.

 

L’offre d’Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) et dans une moindre mesure d’établissements pour personnes handicapées de Seine-et-Marne est la plus importante d’Ile-de-France. Elle ouvre aux professionnels libéraux des perspectives d’activité salariée complémentaire.

 

Enfin, plusieurs réseaux de santé sont constitués pour assurer la coordination et l’accès aux soins des patients, ainsi que l’appui aux professionnels libéraux

 

OK DOC 77 : les bourses départementales aux étudiants en médecine

Afin d’encourager l’installation de jeunes médecins dans les secteurs du département qui en manquent, le Département a mis en place depuis juin 2009 un système de bourses aux étudiants en médecine baptisé « OK DOC 77 ».

 

Qui peut bénéficier de ces bourses ?

Ces bourses s’adressent aux étudiants inscrits dans une faculté de médecine en troisième cycle, quelle que soit la spécialité (médecine générale ou autre spécialité).

La bourse peut être souscrite à tout moment au cours du 3ème cycle.

 

Quel est le montant de la bourse et la durée de versement ?

Le montant de la bourse est de 1000 euros par mois. Il doit fait l’objet d’une déclaration par le bénéficiaire aux services fiscaux au titre de la déclaration de revenus.

La bourse est versée chaque mois à compter de l’acceptation du dossier par le jury, et jusqu’à la date prévue d’achèvement de la 9ème année.

Ex : Madame X débute son 3ème cycle en novembre 2013. Elle dépose un dossier de bourses en janvier 2014 qui est accepté par le jury en février 2014. Elle touchera la bourse chaque mois de février 2014 à octobre 2016, date prévue de la fin de sa 9ème année.

L’éventuelle prolongation des études (non-validation de semestres, spécialisation, etc.) ne donne pas lieu à un versement supplémentaire. Toutefois, une suspension des études peut-être prise en considération pour certaines causes (grossesse, maladie)

.

Quels engagements sont demandés en contrepartie de la bourse ?

L’étudiant bénéficiaire de la bourse s’engage à exercer 5 ans, à l’issue de l’obtention de son doctorat :

–   soit dans l’un des territoires déficitaires en médecins identifiés par le diagnostic réalisé par le Département.

La cartedes territoires où les étudiants boursiers sont autorisés à s’installer est disponible auprès de la Mission santé du Département. Cette carte est régulièrement actualisée. Elle couvre aujourd’hui 14 cantons, sur les 43 que compte le Département.

–   soit au sein des services départementaux de Protection Maternelle et Infantile (lien), en fonction des postes à pourvoir. Les besoins concernent la pédiatrie et la gynécologie. Renseignement sur les postes disponibles : (Tel du secrétariat de la DPMIPE).

–   Il est également possible de choisir un exercice mixte libéral / PMI

 

Renseignements et demande de dossier

Vous pouvez obtenir de plus amples informations sur les bourses OK DOC 77 auprès de la mission Santé

M. David BRESSON

Tel : 01 64 14 70 92

Courriel : david.bresson@cg77.fr

 

 

La Seine-et-Marne compte de nombreuses structures collectives pluridisciplinaires, existantes ou en projet, susceptibles d’accueillir de nouveaux professionnels de santé : cabinets groupés, maisons médicales, maisons de santé, pôles de santé, centres de santé, etc.

L’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS), tient à jour une liste des structures collectives existantes et actuellement à la recherche de nouveaux praticiens, et peut vous informer notamment lors de ses permanences mensuelles d’aide à l’installation (voir plus loin).

 

Par ailleurs, plus d’une cinquantaine de structures collectives portées par des collectivités locales sont en cours de conception ou de construction en Seine-et-Marne (au 1er août 2013), réparties sur l’ensemble du territoire départemental. Certaines sont susceptibles de vous associer dès aujourd’hui à la conception du projet. Renseignez vous auprès de la Mission Santé du Département de Seine-et-Marne

 

Mission Santé – Département de Seine-et-MarneDavid BRESSON01 64 14 70 92david.bresson@cg77.fr Unions régionales des professionnels de santé d’Ile-de-FranceMarion GAUCHER01 40 64 56 99 (direct)01 40 64 14 77 (secrétariat)marion.gaucher@urps-med-idf.org

 

Le Département et ses partenaires, en particulier l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS), peuvent vous aider dans vos démarches d’installation en Seine-et-Marne.

Les permanences mensuelles d’aide à l’installation de l’URPS

 

L’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) organise chaque mois en Seine-et-Marne des permanences d’aide à l’installation des professionnels de santé. Ces permanences sont gratuites, ouvertes à toutes les professions de santé, et se tiennent habituellement dans les locaux de l’ARS, 49-51 avenue Thiers à Melun (à proximité immédiate de la Gare de Melun).

 

Elles fonctionnent selon le principe suivant :

  • Le professionnel de santé s’inscrit en ligne à une permanence sur le site Internet de l’URPS.
  • L’URPS le contacte par téléphone pour préciser les questions auxquelles le professionnel cherche des réponses : démarches juridiques à entreprendre, conseil sur un territoire d’implantation, recherche d’une structure collective à intégrer, formation, aides financières, équipement, etc.
  • L’URPS mobilise pour le rendez-vous les partenaires nécessaires et prépare avec eux les réponses aux questions posées.
  • Les partenaires peuvent rester en contact avec le professionnel de santé après le rendez-vous pour finaliser l’installation.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour participer à la prochaine permanence.

 

La journée annuelle « Professionnels de santé : exercer en Seine-et-Marne »

Chaque année en septembre, l’URPS organise avec l’ARS et le Département une journée intitulée « Professionnels de santé : exercer en Seine-et-Marne ».

Elle s’adresse à tous les professionnels de santé qui souhaitent obtenir des informations en vue d’une installation en Seine-et-Marne : les atouts en termes de qualité de vie, l’organisation des soins, les opportunités d’installation, les différentes aides.

 

Elle est également l’occasion de rencontrer les responsables des structures collectives au sein desquelles vous êtes susceptible de vous installer : maisons de santé, pôle de santé, cabinets groupés, etc.

La prochaine journée se tiendra le 12 septembre 2013, à l’Hôtel du Département à Melun.

Vous pouvez télécharger le programme et vous inscrire sur le site de l’URPS.

Vous pouvez accéder ici sur le site de l’URPS à un retour sur la 1ère journée organisée en Seine-et-Marne le 13 septembre 2012.

 

Les aides à l’installation ou au maintien

Différentes aides à l’installation ou au maintien peuvent être apportée, sous certaines conditions, aux professionnels qui souhaitent s’installer Seine-et-Marne.

 

Les aides de l’Assurance Maladie

L’Assurance maladie est susceptible de verser des aides à certains professionnels de santé de 1er recours (médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes et orthophoniste) qui s’installent sur des territoires où leur profession est déficitaire

.

Les limites de ces territoires sont définies par l’Agence Régionale de Santé selon des critères nationaux, et varient pour chaque profession.

Les territoires concernés, les aides attribuées et les conditions à remplir sont présentées sur le site de la Plateforme d’Appui aux Professionnels de Santé (PAPS).

 

Les aides de la Région

La Région Ile-de-France a adopté en septembre 2012 une série de mesure en matière de santé. Parmi elles, les Contrats Régionaux d’Exercice Sanitaires – appui aux praticiens s’adressent aux professionnels de santé qui s’engagent

 

–   à s’installer ou se maintenir dans un territoire déficitaire pour leur profession pour une période minimale de 3 ans

–   à exercer en secteur 1

Les aides peuvent atteindre 50% des dépenses subventionnables, dans la limite de 15 000 euros.

 

Renseignements :

Région Ile-de-France

Unité Société – Service Développement social / Santé

115, rue du Bac – 75007 Paris

Tel: 01 53 85 71 04

Fax: 01 53 85 67 30

 

La Mission Santé du Département

La Mission Santé du Département est à votre disposition pour vous recevoir et vous renseigner en vue d’une installation dans le Département

 

Mission Santé – Département de Seine-et-Marne

Tel : 01 64 14 70 92

david.bresson@cg77.fr

ARS :zones déficitaires

 

Carte croisée ARS Département

Commentaires fermés.

Web Design MymensinghPremium WordPress ThemesWeb Development

10° Congrés de MG

10° Congrès de MG

 

Allez sur le site

Philosophie du soin

Bonjour à toutes et tous

 

Je vous propose quelques fiches de lecture de chapitres publiés dans livre philosophie du soin, ouvrage est issu du colloque la philosophie du soin qui a eu lieu en Juin 2009 au centre G Ganguilhem. Dans cet ouvrage les différents auteurs proposent un certain nombre de réflexions qui abordent et débordent la philosophie du soin au travers des notions de care, d’empathie, d’éthique du soin, de narration, d’herméneutique ainsi que les enjeux psychiques de la relation de soin et la disposition aux soins dans la médecine contemporaine…..

 

Ces notions devraient vous aider à mieux comprendre les options pédagogiques choisies dans le DES de médecine générale de UPEC en particulier l’approche centrée patient, la vision globale ou holistique ainsi que l’utilisation des récits de situations complexes et des groupes d’échange qui accompagnent les trois années du DES. Bonne lecture et bonne année 2015

 

Claude Attali

 

1° Fiche : Éthique et herméneutique

 

2° Fiche : Narration et philosophie du soin

 

3° Fiche : Les enjeux psychiques de la relation de soin

 

4° Fiche : Éthique du Care

 

 5° Fiche : Disposition au soin

 

6° Fiche : Éthique et soins

 

;

Etude ESPRIT

Chers amis,

La crainte de chacun d’entre nous, crainte largement partagée par les étudiants est de faire des erreurs. Ces erreurs sont actuellement largement médiatisées et judiciarisées  avec les effets délétères sur les patients comme sur les médecins.

Pourtant dans le cadre de l’exercice de la médecine générale comme dans tout système complexe , ces erreurs sont inévitables, ce qui n’est pas une bonne raison pour s’en accommoder sans  tenter de diminuer leurs fréquences et leurs gravités. Ces erreurs / ou évènements indésirables sont souvent imputés à un manque de connaissance, justifiant ainsi la FMI et le DPC. En fait les choses sont beaucoup plus compliquées, l’étude ESPRIT montre clairement que ces évènements ont le plus souvent des causes d’une autre nature : défaut de communication ; de coordination , d’organisation...... Il faut  donc nourrir  nos programmes de formation à l’aune des résultats de ce travail qui nous confortent cependant sur la pertinence de nos choix pédagogiques en particulier le choix de l’apprentissage  et l’évaluation des compétences  nécessaires à l’exercice de la médecine générale

 Pr Claude ATTALI   Coordonnateur du département

  Marguerite_version_definitive

Cliquez ici pour  télécharger le rapport

Demandes Inter CHU

 

2 documents utiles pour nos internes

   

               1 - Demande inter CHU

               2 - Demande inter CHU    DOM - TOM